FEDERGO

Le dirigeant: premier atout et premier risque de l'entreprise

Federgo  > Modèle GRC

Le modèle GRC

Ce modèle s’adresse aux sociétés non cotées en Bourse. Les modèles actuels se préoccupent des processus opérationnels, de la partie basse de l’entreprise. Le modèle GRC quant à lui se tourne vers la partie haute de l’entreprise, vers les organes de gestion et de contrôle.

L’approche de FEDERGO est innovatrice. Elle rassemble, dans un même processus, les axes fondamentaux que sont la Gouvernance, la gestion des Risques et le Contrôle interne.

Ce processus se décline en cinq temps forts.

  • Dans le cadre d’un audit, un auditeur d’entreprise agréé par FEDERGO établit un inventaire.
  • En découle une liste de non-conformités à corriger dans un délai décidé par l’entreprise.
  • Suit une phase de mise en conformité avec ou sans aide extérieure.
  • La prise en compte des rectifications des non-conformités est constatée lors d'un audit final.
  • Une certification officielle acte la mise en conformité de l'entreprise aux exigences du modèle GRC. 

Les objectifs poursuivis par le modèle GRC

  • Donner confiance au dirigeant dans les choix managériaux qu’il pose.
  • Augmenter et pérenniser la valeur de l’entreprise.
  • Optimiser les résultats de l’entreprise.
  • Faciliter les négociations avec les interlocuteurs extérieurs.
  • Nourrir la confiance des parties prenantes.
  • Insuffler un nouvel état d’esprit au dirigeant.
  • Réduire de façon significative le risque de discontinuité.

Le modèle GRC s'adresse aux entreprises qui:

  • souhaitent confronter leur modèle de gestion à un modèle éprouvé.
  • donnent priorité au partage, à la transparence, à la collégialité et pour qui le "one man show' omniprésent et omniscient est dépassé.
  • recherchent un repreneur.
  • s’inscrivent dans un projet de fusion-acquisition.
  • veulent ouvrir leur capital à des investisseurs extérieurs.
  • négocient des contrats à l’importation ou l'exportation.
  • souhaitent passer le relai à la génération suivante.
  • entendent sécuriser les banques dans le cadre d’une demande de crédit.
  • doivent se mettre à l’abri d’une succession difficile.
  • ont la volonté de construire une relation harmonieuse avec leur actionnariat.